Be cool and drink Steamy !

Freddy "Gek" Sterben

Un Cosmo lady? Ca tombe bien j’ai vu un tuto avec Lady Gaga sur la recette pas plus tard qu’hier…

Qu’est-il de pire qu’une magnifique jeune fille au corset déroutant tenant en ses mains mon coeur et une… vodka Redbull?

Etre lord et dandy est bien souvent affaire de sacrifices, mais peu importe l’époque, en société mes chers il est des faux pas que je ne saurai admettre en ma qualité de bartender mixologiste.

Ainsi, pour ne plus vous pavaner honteusement votre Cola à la main, faisons ensemble un petit tour d’horizons des breuvages qui ne tarderont pas à bousculer vos habitudes.




Pour les aficionados… l’Absinthe :

La fée verte est certes très prisée lors des soirées entre vaporistes et bien qu’avec un goût anisé très particulier, elle à le mérite d’être rafraîchissante et surprenante de notes subtiles tant que l’on ne tombe pas dans certains pièges trop faciles.

Tout d’abord, elle ne se boit pas pure! Le seul moyen de profiter de tous ses arômes est de la diluer ; qu’on se le dise.

Ensuite, elle ne se flambe pas! Légende urbaine véhiculée par les bar à touriste d’Europe de l’Est pour attirer le gogo. A coup sûr, encore une fois : Vous perdriez évidemment toutes les saveurs et arômes si vous la flambez.

ma recette perso pour l’absinthe : « le Lautrec Daïquiri » dans un shaker mélangez 2cl d’absinthe verte – 2cl de rhum – 4cl de liqueur de verveine – 1 citron vert pressé et une cuillère de sucre blanc, glace, shakez… servez… dégustez ! 


Un « Bloody Mallory French-style Old Moon » garçon… à la manivelle, pas au blender!

Pour les connaisseurs… le Gin !

Longtemps relégué à la réputation d’élixir de longévité pour Reine-mère conservée au formol, cet alcool botanique par excellence a tant de facettes à vous révéler. Au delà de son air sec, le gin et ses dominantes de genévrier développe  tout un bouquet floral à sa disposition. Pas étonnant qu’il convainque autant le dandy que le punk qui sommeille en chacun de nous.

En plus de vous donner une note so british, le gin à la particularité de se marier parfaitement avec une multitude d’autres produits, que ce soit pour magnifier son amertume avec du citron ou la quinine d’un tonic, ou apporter une face plus franche à un cocktail exotique à base de goyave et grenadine. Une seule chose à dire n’ayez pas peur, osez.

ma recette perso pour le Gin : « le Jules Verne » dans un shaker mélangez 4cl de Gin – 2cl d’amaretto – 2cl de sirop de basilic – 1/2 citron vert pressé et une cuillère de miel, glace, shakez… servez… dégustez ! 



Idée originale pour réorganiser son bar… les étiquettes personnalisées.

Pour les distingués… les Liqueurs! 

Loin des boissons obscènes tendant à enivrer la populace par toujours plus d’alcool ; car comme le dit William PENN dans  Les Fruits de la Solitude  « Un homme ivre n’est plus un homme, car rien ne distingue l’homme de la bête que la raison. » Vous trouverez les boissons de gentlemen que sont les liquoreux et ses déclinaisons infinies de saveurs, avec ses représentants célèbres comme le Kahlua (liqueur de café) ou Get 27 et 31 (liqueur de menthe) mais de bien moins prétentieux vous donneront une aura de vrai connaisseur.

La « Mandarine Napoléon » et ses oranges amères macérées dans le cognac, La « St Germain » et son originalité venue de la fleur de sureau, Le « Chambord » et sa gourmandise due aux framboises noires, tout cela sans même sortir des frontières de la France. Mais encore, moins français mais à découvrir absolument, le « Marasquin » une liqueur de noyaux de cerises amères qui se développe parfaitement servi sur lit de glace et l’amaretto sour.

ma recette perso pour les Liqueurs : « le Bee » dans un shaker mélangez 3cl de liqueur de café – 3cl de Liqueur de fleur de sureau – 2cl de rhum – 1 quartier de citron vert et une gousse de vanille, glace, shakez… servez… dégustez ! 


Pour les Puristes… Le Bourbon !

On ne le dira jamais assez, soit on aime le whisky soit on aime le bourbon, mais le bourbon à par son exigence dans la recette une aura qui entoure celui qui le boit ;  rien de tel pour te donner des allures d’espion aux colonies en service commandé par sa majesté elle-même.

Le bourbon c’est rond. Et c’est contrairement à ce que l’on croit plutôt doux, ça s’accorde à la perfection avec le café et les crêmes.

Petit plus qui à son charme il se déguste encore mieux dans un verre old-fashion avec un « ice ball« … What else ?

ma recette perso pour le Bourbon : « le Lafayette » dans un shaker mélangez 4cl de Bourbon – 5cl de Crème liquide – 2cl de sirop d’érable – 8cl de jus de mangue , glace, shakez… servez… dégustez ! 




Le Truth Coffee Roasting. 36, Buitenkant Street Cape Town SOUTH AFRICA

Pour les sérieux… Les cocktails chauds !

L’alcool n’est pas toujours la solution, mais par moment, comme disait Oscar Wilde « Ca meule sévère » ! Donc, pour se réchauffer en soirée et savoir comme tout un chacun comment occuper ses mains, il est de bon ton, grâce aux merveilleux breuvages de son hôte, de s’afficher avec un thé venu des colonies ou un café importé directement du nouveau monde.

Toutefois, pragmatisme ne rimant pas toujours avec esthétisme, s’afficher en société avec « a cup of tea » même brouillée d’un délicat nuage de lait ne passe pas à toute heure, si bien que pour satisfaire son coté pédant (si si, on en a tous un), il nous reste dans le meilleur des cas -si le barista est un artiste- le latte. Quelle satisfaction d’arborer fièrement son latte raîchement exécuté dans sa petite tasse de porcelaine.

Dans le second cas, optons donc sans dépit pour un latte macchiato  afin d’expliquer à la dite demoiselle (celle au corset, faut suivre un peu) comment cet étage s’est créé par le ralentissement du café s’écoulant à travers la mousse de lait… Ah ah ah quelle génie ce Victor!

ma recette perso pour le Latte : « le Monty-cherry » . Faites mousser votre lait à la buse vapeur, verser le lait chaud et sa mousse dans un verre sur 1.5cl de sirop de noix de macadamia, faites vous couler un espresso, versez le sur la mousse de lait doucement, venez complêter avec une chantilly au siphon à base de crème liquide et mascarpone. Déposez un cerise biggareau sur la chantilly, dégustez ! 

The following two tabs change content below.

Freddy "Gek" Sterben

Barman de génie, mixologiste d'un talent sans égal, barista fabuleux, bartender hypnotisant... Seule ma prétention égale mon talent! Les plus téméraires d'entre vous pourriez bien me voir officier derrière le comptoir à cocktails de mon bar, mais ceci est une autre histoire...

Derniers articles parFreddy "Gek" Sterben (voir tous)

Commenter sur Facebook