Le Château des Etoiles, T.1 : les secrets de l’éther – Alex Alice

Lord Orkan von Deck
chateaudesetoiles t1
En ce doux mois de mai est sorti dans les boutiques de bandes dessinées un étrange projet : une BD imprimée sur papier journal grand format, et diffusée sous forme de feuilleton au rythme d’un fascicule par mois. Le secret de l’Éther est le premier épisode d’une série nommée « Le château des étoiles« . Inventée par Alex Alice et éditée chez Rue de Sèvres,  la série a pu profité récemment d’une belle mise en avant, notamment lors du salon Geekopolis. Autant vous le dire, chez French Steampunk, on adore.

Synopsis

Dans le nord de la France, en 1869, Séraphin Dulac est un jeune garçon vivant avec son père ingénieur. Sa mère, Claire Dulac, aéronaute a mystérieusement disparu l’année précédente lors d’une expédition scientifique à la recherche d’une étrange substance nommée « éther« . Lorsqu’ils reçoivent une lettre anonyme leur annonçant que le carnet de bord de la disparue a été retrouvé, père et fils se lancent dans un voyage en quête de vérité. Ils ignorent alors dans quel pétrin ils se sont fourrés.

Un bel objet graphique

Imprimé comme un véritable journal quotidien, ce premier épisode est très beau à lire mais viendra également parfaitement compléter votre collection d’objets au style victorien. Le créateur a véritablement poussé le perfectionnisme jusqu’à réaliser les une et quatrième de couverture dans une présentation très « XIXème siècle », ce qui renforce le côté immersif de ce feuilleton au parti-pris assumé. En réalité, le concept avait déjà été expérimenté par Tardi chez Castermann, mais jamais avec autant de soin. Concernant les 24 premières pages de cette série, elles sont parfaitement colorisées à l’aquarelle. La véritable réussite d’Alex Alice est aussi d’avoir conservé dans le produit fini ses traits de croquis au crayon. Le dessin, parlons en : certain le trouverons peut-être un brin enfantin et léger, mais il est en réalité très travaillé, dans le détail tout comme dans sa forme globale ; le tout renforçant la narration.

Un feuilleton à la sauce vernienne

Dans le plus parfait style du roman vernien, le château des étoiles se veut être un feuilleton scientifique où tout tourne autour d’une substance mystérieuse, l’éther. C’est sur ce détail fantastique que l’histoire d’Alex Alice se détourne de l’Histoire avec un grand H. Avec son personnage principal Séraphin et les thématiques du progrès scientifique et de la conquête des cieux, l’auteur s’inspire volontiers de grandes œuvres steampunk, avec en premier lieu Le château dans le ciel d’Hayao Miyazaki. Cependant, on trouve dans ce premier épisode beaucoup d’éléments historiques (conditions de travail dans les mines, géopolitique de 1969, situation politique de l’Allemagne) parfaitement savoureux et très bien documentés. Le parcours de Séraphin et de son père nous amènera -ATTENTION AU SPOILER- jusqu’en Bavière où les personnages croiseront le chemin du mégalomaniaque roi Ludwig II dans le but de savoir ce qui est advenu à leur épouse et mère. Le fait que des prussiens à grosses moustaches (style Bismarck) s’intéressent à leur voyage n’augure rien de bon pour les personnages mais offrira aux lecteurs français un appréciable manichéisme (Attention aux casques à pointe). Mais déjà, c’est la fin de ce premier opus, et le lecteur finira son journal avec pour seul souhait celui de lire la suite.

L’avis de French-Steampunk

Le Chateau des étoiles est un très beau projet parfaitement ficelé par son auteur et ravira très surement les lecteurs tout comme il a ravi la rédaction de French-Steampunk. C’est très beau, c’est très bon, et on en redemande. Etant donné le prix excessivement bas de ce journal (2,95€), on ne peut que vous conseiller d’en acheter quelques uns pour votre famille et vos amis, histoire de leur faire découvrir tout doucement les joies du steampunk. Peut-être se rueront-ils eux aussi chez leur boutique de BD pour acheter le second tome (les chevaliers de l’éther) dés le mois de Juin.
Néanmoins, on ne manquera pas de noter que le titre « secrets » est un peu racoleur. C’est un fait, ce premier épisode est avant tout une introduction annonçant une grande aventure à venir ; or, le projet de raconter cette histoire en uniquement trois épisode nous laisse dubitatif : comment Alex Alice parviendra t’il à assouvir la curiosité des lecteurs en seulement trois épisodes ? On vous donne rendez-vous en juin et en juillet pour le savoir.
The following two tabs change content below.

Lord Orkan von Deck

Rédacteur en chef chez French Steampunk
Rôliste passionné de romans, BD, séries tv et de bonnes bouteilles. Je trouve refuge sur ce site web. "Pour l'Empire et pour le spleen."

Derniers articles parLord Orkan von Deck (voir tous)

Commenter sur Facebook