Le Château des Etoiles, T.3 : les conquérants de l’éther – Alex Alice

Lord Orkan von Deck

chateaudesetoiles3

Après les secrets de l’éther un premier tome introductif sorti au mois de mai, et sa suite les chevaliers de l’éther où le lecteur pouvait découvrir avec plaisir le « Château du cygne », Alex Alice nous a présenté pour le mois de juillet le troisième et dernier volume de cette saison du Château des étoiles : les conquérants de l’éther. French Steampunk vous propose de finir cette saison en beauté

On ne reviendra pas sur le talent graphique de l’auteur qui, une fois de plus, mêle un esthétisme et un goût du détail toujours aussi qualitatif. Il n’est d’ailleurs pas non plus nécessaire de rappeler combien le format papier-journal et sa mise en page sont absolument exquis et remarquables. Nos deux précédents articles l’ont déjà mentionné.

Ce troisième volume est à la fois un acmé et un transition dans le récit que l’auteur met en scène. En effet, nous arrivons à la fin de la première saison, fin tonitruante qui ne verra sa suite publiée que l’année prochaine durant les mois de mai, juin et juillet 2015. Cette fin respecte tous les codes de la narration puisqu’elle même confrontation, action et suspense dans un grand fracas. Les couleurs, d’ailleurs, annoncent cette gravité dans des teintes sombres et crépusculaires. Les personnages décollent au sens propre comme au sens figuré, et on notera que le personnage de Ludwig II de Bavière prend beaucoup plus de contenu et de nuances dans ce tome, notamment grâce à l’arrivée de sa cousine bien aimée, la fameuse Elizabeth surnommée « Sissi ». La relation entre ces deux personnages apportent une approche beaucoup plus mûre et adulte au récit, par rapport à ce que l’aventure « bon enfant » de Séraphin nous montrait jusqu’alors. La fascination du roi de Bavière pour la conquête des étoiles en dépit du contexte délétère que connaît la Bavière fait relativiser le manichéisme auquel les deux précédents tomes nous avaient habitué. On peut donc dire que cette fin de saison se présente un peu comme un opéra de Wagner : retentissant, beau mais grave.

La transition quant à elle est là, puisque la seconde saison s’annonce beaucoup plus axée autour de la science fiction. Si cette bande dessinée divisée en trois épisodes était jusqu’alors un feuilleton scientifique relativement plausible et terre-à-terre, la suite s’annonce beaucoup plus déconnectée de la réalité historique. En effet, le voyage dans l’espace grâce à l’éther n’est plus une théorie scientifique, mais bien une réalité, un futur proche. L’avenir de nos héros reste incertain, mais le talent d’Alex Alice pour nous faire frissonner avec la suite des aventures de Séraphin, Hans, et Sophie est lui, bel et bien certain.

Vous retrouverez une intégrale de la saison 1 en format « classique » dés le mois de septembre

The following two tabs change content below.

Lord Orkan von Deck

Rédacteur en chef chez French Steampunk
Rôliste passionné de romans, BD, séries tv et de bonnes bouteilles. Je trouve refuge sur ce site web. "Pour l'Empire et pour le spleen."

Derniers articles parLord Orkan von Deck (voir tous)

Commenter sur Facebook