Créez vos Ailes – Prenez votre envol !

DaMaZ

Les ailes Steampunk sont depuis bien longtemps à la mode. Un accessoire facilement réalisable qui viendra embellir votre costume. Nous vous donnons aujourd’hui quelques techniques afin de réaliser cet accessoire.
Notre objectif n’étant pas de vous proposer un tutoriel « Haut de gamme », mais plutôt vous permettre de réaliser à petit prix et sans de grosses compétences en bricolage de fabriquer vos propres ailes.

Je vous propose donc un petit tutoriel sur les bases de la réalisation d’une paire d’aile Steam pouvant largement être customisée à votre guise.

Matériel requis :

  • 2 barres de bois de 1x2x200 cm afin de réaliser la structure des ailes
  • scie à bois ou scie à métaux pour découper à bonne dimension les baguettes de bois
  • perceuse/visseuse avec un forêt de 6mm pour percer quelques trous dans le bois
  • papier à poncer grain 80, 120 et éventuellement 180 pour un effet plus lisse
  • une lime à bois pour retirer le plus gros de la matière sur les angles avant ponçage
  • 2 boulons de 7 cm minimum de longueur et 6mm de large en vue de fixer les différentes parties de la structure des ailes
  • 2 écrous indéserables de 6mm de diamère
  • une dizaine de rondelles en métal avec un diamètre intérieur de 6mm
  • lasure bois ou peinture bois de couleur suivant votre convenance + pinceaux/rouleaux
  • 1m² de tissus pour fabriquer vos ailes
  • un gros stock de clous de tapissier ou agrafes ou punaises classiques pour fixer votre tissus sur la structure bois des ailes
  • une paire de ciseaux pour couper votre tissus
  • une machine à coudre, ou une grand-mère, ou de la bande thermo-collante pour les ourlets de votre tissus d’ailes
  • fil de cuivre/fer (cable électrique à dénuder) ou ficelle. Environ 50cm
  • 2 bandes de cuir d’environ 50cm chacune afin de pouvoir porter vos ailes façon sac à dos.
  • 1 lacet de cuir ou tissus pour le mécanisme d’ouverture/fermeture des ailes
  • 1 anneau à visser qui servira de guide pour votre lacet
  • 1 anneau en métal (anneau de porte clés ou autre)
  • 1 petite plaque de bois de 20x15x15 cm pour recevoir la structure des ailes
  • 4 vis à bois de 2cm maximum de longeur pour fixer la structure des ailes sur les support

Etape 1 – la mise en oeuvre :

On commence tout d’abord par un petit croquis avec les dimensions des différentes parties des ailes.

J’ai volontairement choisi une taille assez réduite (45 cm par aile … soit au final une envergure totale de 1,10m) pour la simple et bonne raison que nous évoluons dans des salons parfois bondés de monde où il est parfois difficile d’évoluer librement.
La taille choisie reste tout de même assez raisonnable pour un bon rendu sans les inconvénients d’ailes beaucoup plus grandes.
L’ensemble restera très léger et pourra être porté pendant de longues heures sans vous casser les épaules.

Etape 2 :

Pour l’armature, j’utilise de la baguette en bois en sapin de 1x2x200 cm (2 baguettes seront nécessaires : 1 baguette pour 1 aile).
Prix de la baguette environ 2,5 euros.

Etape 3 :

Je découpe dans la baguette les différentes pièces de l’armature aux dimensions indiquées sur mon croquis.
La découpe a été faite à la scie à métaux qui offre plus de précision qu’une grosse scie à bois, et donne aussi une coupe plus nette.

Une fois les différentes baguettes coupées, je place les différents trous avec une mèche à bois de 6mm à 1,5 cm de l’extrémité.
Attention à ne pas oublier de faire un trou supplémentaire sur la baguette la plus longue qui servira de balancier pour l’ouverture de l’aile.

Etape 4 :

Pour des raisons de sécurité, j’arrondi les extrémités de mes barres de bois à l’aide d’une lime à bois.
Je râpe grossièrement, le reste sera fait à l’aide de papier verre à grain 80.

Etape 5 :

Je terminé le « cassage » des angles avec du papier verre de densité 80.
Il faut casser tous les angles afin de n’avoir plus aucune arrête saillante.

Etape 6 :

Voici le résultat que vous devez avoir après ponçage des angles.

Etape 7 :

Une petite vue du matériel utilisé et des travaux en cours de ponçage des angles.

Etape 8 :

Afin de fixer les différentes baguettes entre-elles, nous aurons besoin de :
– un boulon de 7cm minimum et de diamètre de 6mm.
– 6 rondelles larges et fines d’un diamètre intérieur de 6mm
– 1 écrou auto-bloquant de diamètre 6mm (repérable par son petit liseret bleu)

Etape 9 :

Le montage est fait afin de tester que tout passe bien.
Comme vous pouvez le remarquer, les rondelles en métal permettent de séparer les différentes baguettes afin qu’elles puissent mieux tourner sans frotter sur les autres.

Etape 10 :

L’écrou auto-bloquant vous évitera de devoir resserrer l’ensemble toutes les deux minutes et vous offrira un serrage plus précis des différentes baguettes.
Bien entendu, inutile de serrer comme un bourrin, les baguettes doivent pouvoir tourner sur leur axe librement.

Etape 11 :

Pour colorer le bois, j’avais un vieux pot de lasure couleur chêne moyen … Ça fera l’affaire.
Bien entendu il vous faudra adapter la teinte du bois en fonction de la couleur du tissus utilisé pour les ailes.
Pour des ailes foncées, on choisira une lasure claire. Et inversement, pour des ailes claires, une lasure foncée sera idéale.

Etape 12 :

On passe à la peinture au pinceau. La lasure sèche très vite… inutile d’en mettre une tonne.
La première couche doit être fine et propre (le bois va absorber la lasure). Deux couches supplémentaires seront largement suffisantes.


Vous pouvez si vous le souhaitez passer un petit coup de papier verre très fin (densité 120 ou plus) entre deux couches pour un effet plus lissé.

Etape 13 :

Une fois la lasure terminée, nous assemblons les différents éléments.
Attention à bien respecter l’ordre de mise en place des baguettes. C’est important dans le sens où cet ordre donnera la courbure de votre aile une fois déployée. Il conviendra de respecter le même ordre pour la seconde aile.

Etape 14 :

J’ouvre mon « chassis » afin de me faire une idée du rendu final.

Etape 15 :

La structure est ouverte comme je le souhaite, et je place mon tissus dessus afin de le découper aux bonnes dimensions (pensez à prévoir 1 à 2 cm de plus si vous comptez faire un ourlet).


J’ai utilisé ici un tissus de toile assez rigide que l’on utilise dans les toiles d’ombrage de jardin.

Pensez à doubler votre tissus avant de le couper, comme ça vous aurez déjà découpé le tissus pour la seconde aile.

Etape 16 :

Mon tissus est taillé, et je fais un ourlet sur les extérieurs pour éviter que mon tissus s’effiloche avec le temps. Un fil foncé sur tissus clair est du plus bel effet à condition de faire des lignes bien droites.

Petite astuce pour ceux qui ne possèdent pas de machine à coudre ou une grand-mère couturière, il existe des bandes de tissus thermo-collantes permettant de réaliser facilement des ourlets. Un petit coup de fer à repasser dessus, et vous aurez un ourlet propre en quelques minutes et sans effort.

Etape 17 :

J’ai trouvé en magasin de bricolage des clous de tapissier au style assez ancien.


Moins de 3 euros le sachet de 40. Attention à la longueur du clou, il vous faudra sans doute les recouper à la pince coupante pour éviter qu’ils ne dépassent.

Vous pouvez également utiliser des agrafes ou des punaises afin de fixer votre tissus sur la structure des ailes.

Etape 18 :

Je fixe mon tissus sur les différentes baguettes à l’aide des clous de tapissier.

Attention : Laissez libre la dernière baguette afin que vous puissiez la fixer facilement sur le support des ailes.
Mon aile prend forme.

Etape 19 :

Mon tissus est fixé sur les baguettes avec les clous.

Etape 20 :

Je réalise en bois un petit support pour y fixer mes ailes.
Largeur en haut : 20cm
Largeur en bas : 14 cm
Hauteur : 13 cm

Etape 21 :

Je fixe la dernière baguette (où je n’avais pas fixé le tissus) sur le support préalablement réalisé.
Deux grosses vis sont largement suffisantes. Pensez à faire un avant trou pour glisser votre vis afin d’éviter que votre baguette ne s’ouvre en deux.

Etape 22 :

La baguette fixée sur le support, je fixe le tissus sur la dernière partie avec mes clous de tapissier.

Etape 23 :

Mon aile est terminée et en place.
Reste à faire pareil pour la seconde.

Etape 24 :

La seconde aile est terminée et montée sur le support.
L’envergure des ailes ouvertes est de 110 cm (comme j’avais prévu).

Etape 25 :

Passons au système d’ouverture et fermeture des ailes.

J’ai opté pour un système simple, peu coûteux et surtout très facile à utiliser.
Je commence par dénuder un fil électrique afin de récupérer le fil de cuivre.

Etape 26 :

Je fixe mes deux fils de cuivre dans les trous qui serviront au balancier des ailes.
Un simple anneau (ceux qu’on utilise pour les porte-clés par exemple) me servira d’attache pour relier les deux ailes ensemble.
Ainsi, si on déplace l’anneau vers le bas, les ailes s’ouvriront en même temps et de façon régulière.

Etape 27 :

Je fixe mes deux fils autour de l’anneau.

Etape 28 :

Et voilà, la base du système de fixation est terminée.
Reste à trouver comment laisser l’anneau en position haute ou basse suivant si l’on souhaite garder les ailes ouvertes ou fermées. Certains ont sans doute déjà une petite idée de la technique à utiliser 😉

Etape 29 :

J’ai pas mal cogité pour le système de blocage des ailes en positions ouvertes.
Comment faire un truc simple, rapide à mettre en œuvre, facilement accessible une fois les ailes portées.
J’attaque donc la création d’une nouvelle pièce faite dans l’une des chutes des baguettes en bois.

Etape 30 :

Un anneau, une ficelle (provisoire pour les tests) avec un nœud habilement placé, un anneau qui sert de guide pour ma ficelle, vissé dans mon nouveau support et pour finir, je fixe ma nouvelle pièce sur le support des ailes.
Voilà tout est prêt pour maintenir mes ailes en place.

Etape 31 :

L’anneau sert de guide pour ma ficelle.
Le nœud doit pouvoir passer dans l’anneau lorsque que nous rabaisserons les ailes.
Dès que nous ouvrons les ailes, le nœud de la ficelle servira de buttée en étant glissé à l’intérieur de l’encoche.
C’est simple et fonctionnel.
Il suffira de tirer sur la ficelle pour rabaisser les ailes ou alors tirer sur la ficelle et bloquer le nœud dans l’encoche pour bloquer les ailes en position ouverte. Le poids des ailes faisant le reste, notre nœud reste bloqué dans l’encoche et nos ailes restent ouvertes.

Etape 32 :

Le système en détail avec les ailes ouvertes.
Simple non ?

Etape 33 :

A présent nos ailes sont terminées, et sont quasi prêtes à être portées sur le dos. Il ne vous reste plus qu’à fixer les deux bandes de cuir sur le support des ailes (à l’aide de vis par exemple) afin des les adapter à votre morphologie d’épaules pour pouvoir les porter comme un sac à dos.

Et voilà les ailes terminée et portées par ma fille Ysaline.

En mode fermé

En mode ouvert

Les ailes sur scène à l’occasion du Jap’in Tarn 2017 portées par mon fils en compagnie de ma femme et mon petit dernier 🙂

Comme vous avez pu vous en rendre compte, il s’agit ici d’une base de fabrication. Libre à vous d’adapter cette réalisation en fonction de vos besoins et/ou de vos envies. Soyez créatifs 😉

 

The following two tabs change content below.

DaMaZ

Webmaster French Steampunk
Bricoleur et Bidouilleur du dimanche, passionné par l'informatique, j'ai rejoins l'équipe French Steampunk en 2015. Je vous propose quelques articles tutoriels en bricolages divers basés principalement sur les matériaux de récup'. Les pieds sur terre, la tête dans la lune et les mains dans le cambouis.

Commenter sur Facebook