Ecryme, un grand succès sans frime

Lord Orkan von Deck

Nous l’avions déjà mentionné de nombreuses fois, mais c’est désormais une réalité : le jeu de rôle Ecryme va être réédité par les éditions Matagot (déjà aguerries par l’excellent Te Deum pour un massacre) et sera en boutique dés 2016. Après une première édition datant de 1994  totalement épuisée, il n’est pas mal de ranimer la flamme d’antan avec un nouveau carburant : une équipe dynamique, une esthétique travaillée, un système de jeu modernisé et une gamme diversifiée tout à fait abordable.

Un Crowdfunding pour décrocher la lune

Le financement participatif était prévu de longue date par les porteurs de ce projet : l’idée étant de ressortir de derrière les fagots un jeu devenu totalement introuvable tout en l’améliorant là où il était possible de le faire. De ce fait, il ne s’agit pas d’une simple réédition mais d’un véritable projet éditorial. Des années de travail ont été nécessaires pour s’entretenir avec Mathieu Gaborit, créateur historique du jeu, les éditions Matagot, les testeurs du jeu en conventions, et enfin les potentiels joueurs/clients. L’idée du crowdfunding s’est imposée d’elle-même -comme l’équipe d’Ecryme l’explique sur son blog que nous vous invitons à consulter– mais rien n’a été fait dans la précipitation. Avec énormément de professionnalisme, le projet n’a été communiqué au grand public qu’une fois la matière brute suffisante pour sortir d’une part une gamme complète en un temps record, et pouvoir assurer d’autre part des ouvrages d’une grande qualité pour les souscripteurs qui sont, nous le savons bien, de plus en plus collectionneurs et adeptes de beaux objets. Enfin, une dernière question (essentielle) a été prise en compte : le fait que cette gamme puisse être abordable, même pour les petits porte-monnaies. La concrétisation du projet satisfait bien plus que de raison les attentes formulées.

Lancé le 21 mars 2016, le financement participatif est un véritable carton ! Mis en avant sur la plate-forme dédiée du site de Black Book Editions, le projet a déjà amassé plus de 45 000 € en moins de 20 jours. La grande richesse de l’offre, les très nombreux paliers et objectifs à débloquer, l’interactivité entre organisateurs et souscripteurs font de ce projet un réussite absolue. Il ne s’agit pas ici d’une simple pré-commande comme on peut le voir régulièrement dans le monde du jeu de rôle : il est ici question de faire des économies d’échelles permettant à la fois de rémunérer les auteurs, proposer aux investisseurs des produits à la carte à un prix très honnête, et enfin d’améliorer tant que possible la qualité des ouvrages. Nous vous conseillons grandement de vous laisser convaincre par les formules « intégrale » ou « collector » : les premier paliers débloqués permettront aux souscripteurs d’obtenir bien plus que les contreparties de base.

Il reste encore un mois pour faire grimper le montant total au maximum, partager l’information sur les réseaux sociaux, ou encore se renseigner sur le sujet pour les plus dubitatifs d’entre vous. Par ailleurs, nous vous conseillons d’en parler avec votre boutique de jeu de rôle pour qu’elle aussi s’investisse dans ce beau projet.

Un univers riche et merveilleux

Tout d’abord, il ne faut pas tergiverser, le monde d’Ecryme a été co-écrit par Mathieu Gaborit. Ce qui est un gage de qualité absolument certain. Suite à l’édification de cet univers, l’écrivain a d’ailleurs mis sur pied le cycle de Bohème qui prend place dans ce contexte. Outre la richesse de l’écriture, la qualité de plume et la narration poétique, Bohème est aussi très sûrement l’un des meilleurs romans steampunk francophone. Bref, si vous ne l’avez pas encore lu, sachez que l’on vous plaint, mais que vous n’êtes malheureusement pas seuls.

Ecryme est un univers steampunk très sombre qui mélange avec beaucoup d’équilibre magie, progrès et post-apocalyptique. Alors que le monde entier est recouvert d’une substance corrosive et mortelle (qu’on appelle … « ecryme »), quelques villes complètement isolées sur leurs îlots se sont organisées  pour survivre. Devenant de riches et puissantes cités industrielles, elles ont commencé à se relier par les airs et par « la terre » en créant les traverses, de gigantesques digues de pierre et de métal. Dans cette europe centrale alternative, la vie est rude, et le pouvoir urbain est disputé entre les Konzern, l’aristocratie marchande, les religieux vouant un culte à la machine, ou encore les étranges Céphales aux pouvoirs psychiques effrayants.

Un univers intrigant qui pourrait bien devenir, grâce à cette nouvelle édition, le jeu de référence pour les rôlistes adeptes de steampunk, et par conséquent, une porte d’entrée vers le jeu de rôle pour les lecteurs de ce site. Toute l’équipe souhaite un vif succès à cette gamme.

The following two tabs change content below.

Lord Orkan von Deck

Rédacteur en chef chez French Steampunk
Rôliste passionné de romans, BD, séries tv et de bonnes bouteilles. Je trouve refuge sur ce site web. "Pour l'Empire et pour le spleen."

Derniers articles parLord Orkan von Deck (voir tous)

Commenter sur Facebook