Les Fantômes de Neptune T.1 Kheropsis – Valp

Delphine Barthe

RÉSUMÉ :

En 1890, l’Europe connaît un essor industriel et scientifique considérable et l’exploration spatiale du système solaire bat son plein. Meena, une jeune horlogère qui vit à Paris chez sa grand-mère, ne rêve que de découvrir l’espace et Kheropis, une étrange civilisation nomade aujourd’hui disparue. Ce qui lui semblait être une simple visite familiale chez son oncle, à Alexandrie, va la conduire vers des événements qui vont bouleverser sa vie et ses plans d’avenir…

AVIS :

Valp c’est Valentine Pasche. Elle signe le scénario, le dessin, la couleur, bref la BD dans sa totalité. Vous la connaissez peut-être avec sa précédente série fantasy « Ashrel » qui est un petit bijou. Alors c’est vrai que j’attendais avec impatience la sortie de sa nouvelle série « Les fantômes de Neptune« . Valp, qui fait une incursion dans le steampunk, cela ne pouvait que me plaire! Et je n’ai pas été déçue.

Ce premier tome donne le ton de ce que pourrait être la suite. Car oui, dès qu’on ferme « Kheropsis« , on n’a qu’une hâte, c’est que sorte le deuxième tome. Alors, pour le scénario, on peut dire que c’est réussi ! Valp nous tient en haleine en nous embarquant au milieu d’un monde où les tensions politiques sont palpables et où les découvertes exoarchéologiques prennent la forme d’enjeux mondiaux. L’exoarchéologie… Oui, vous savez, ces archéologues de l’espace en quête d’artefacts de civilisations extraterrestres nomades… Ils existent dans le monde inventé par Valp! Ils côtoient sur notre bonne vieille terre des minis zeppelins qui portent votre sac, des femmes à corsets et autres montres à goussets, ainsi que des automates dont certains sont plus évolués que l’être humain. 

Côté personnages le compte y est aussi :

  • la jeune héroïne, Meena, au passé obscur, attachante par son côté fragile mais dont on sent rapidement qu’elle n’est pas juste celle que l’on croit ;
  • le méchant énigmatique, l’émissaire du Kaiser,  Doctor Victor Markgraff qu’on espère recroiser ;
  • la femme fatale, Lorelei Hoffmann qui rappelle grandement une certaine Mata Hari, au début du moins ;
  • des machines plus extraordinaires les unes que les autres allant des Métalkopfs, armes redoutables à Montague M42, le majordome androïde doté d’une IA assez incroyable ;
  • et en invité de marque, Marie Curie, quelque part la caution scientifique du récit.

Valp a réussi à créer un monde somme toute cohérent. Elle nous le fait d’autant plus apprécier grâce à un découpage scénaristique alternant des planches classiques à des planches sans texte qui nous montrent l’étendue de son talent. Elle crée ainsi un rythme de lecture très agréable. Mention spéciale pour la façon dont Valp dessine les yeux de ses personnages : ils sont reconnaissables entre mille avec leur ombrage noir qui leur apporte tant de profondeur.

Vous l’aurez compris le premier tome des « Fantômes de Neptune » est une grande réussite. Si vous voulez en savoir plus sur cette auteur voici une interview qu’elle a accordée au site ActuSF lors de la sortie de son dernier opus.

Série : les fantômes de Neptune
Tome 01 : Kheropis
Editions Delcourt
Date de parution : 23/09/2015
ISBN : 978-2-7560-5390-5


The following two tabs change content below.
Chroniqueuse radiophonique, membre d’un festival BD, je fonctionne à la curiosité et à l’éclectisme. Vaporiste uniquement littéraire faute de savoir coudre un bouton, je compte partager avec vous mes découvertes, qu’elles soient peu ou prou steampunk !

Commenter sur Facebook