L’Affaire Baskerville : Une Étude en Soie – Emma Jane Holloway

Miss Chatterton

Résumé:

Evelina Cooper, la nièce de Sherlock Holmes, s’apprête à vivre sa première saison dans la haute société londonienne. Mais quand de terribles meurtres secouent le manoir de son amie et hôte, la jeune femme se retrouve plongée au coeur d’un complot remettant en question le monopole des barons de la vapeur sur la ville. Une enquête à hauts risques. D’autant plus qu’Evelina cache un dangereux secret et  ignore lequel de ses compagnons est digne de confiance : le beau et brillant aristocrate débauché qui fait battre son coeur ou son meilleur ami forain, qui ferait n’importe quoi pour elle ?

Infos pratiques : 

Editions Bragelonne. ISBN : 978-2352948278.

Parution papier : 18 février 2015. Parution numérique 20 février 2015

Notre Avis :

Chronique de Miss Chartetton, parue initialement chez portdragon.fr

Un triangle amoureux.

L’intrigue mêle enquête policière et apprentissage amoureux. Ce dernier plaira certainement au public féminin friand de sentiments mais pas forcément à tous. Le personnage d’Evelina rappelle beaucoup celui de Sophronia, crée par Gail Carriger dans Le pensionnat de Melle Géraldine. Il s’agit d’une jeune fille coincée dans sa condition de femme, qui cherche à s’émanciper par l’éducation ou l’amour et à sortir du carcan que lui impose la société. Son côté garçon manqué bricoleur  est intéressant mais il n’est pas forcément adapté au monde dans lequel elle vit, où seuls les hommes ont le pouvoir de créer. Par ailleurs, les choix masculins qui se présentent à elle sont complémentaires mais pas suffisants. L’un, riche et ambitieux manque de confiance en lui, l’autre pauvre et tout aussi ambitieux, ne cherche qu’à gagner son coeur. On ne saura pas lequel Evelina a choisi pour autant à la fin du roman, car elle n’arrive pas à se décider.

Une enquête complexe

Le meurtre initial de la domestique va entraîner le lecteur très loin, en mêlant des sous-intrigues qui sont captivantes. En effet, le monde d’Evelina est gouverné par les Barons de la vapeur qui contrôlent toutes les énergies indispensables pour vivre au quotidien. Ils se répartissent des territoires et quiconque s’oppose à eux se voit mis à l’écart, coupé d’eau, d’électricité, de vapeur. L’enquête va nous emmener dans les luttes de pouvoir de ces Barons, mais aussi dans des pratiques interdites : la créations d’automates presque vivants, la magie blanche et la magie noire…Cependant, on restera sur sa faim car tout n’est pas élucidé. Ce qui nous laisse dans des spéculations des plus imaginatives.

Un clin d’oeil est fait à Sherlock Holmes, oncle d’Evelina, qui passera brièvement dans l’enquête pour lui donner un coup de pouce, mais sans plus : A Evelina de faire tout le travail !

L’univers du cirque est introduit, avec le personnage de Niccolo, chose peu courante dans la littérature steampunk. On assiste également à la présentation des jeunes filles à la reine avec tous les codes qui vont avec. Enfin, le mélange de magie et de mécanique avec les espions mécaniques de Evelina et la poupée presque vivante de Lord Bancroft est très bien trouvé. Cette poupée rappelle d’ailleurs L’Eve Future de Villiers de L’Isle Adam.

En résumé : On commence avec une copie de personnage tiré de Gail Carriger et on termine par une enquête plus complexe sur fonds de magie. Un roman qui tire son épingle du jeu et dont la fin amène un second tome.

The following two tabs change content below.
Grande fan de Sherlock Holmes et des chats, j'aime chiner et débusquer sur la toile des idées déco, mode et des livres intéressants pour mettre du Steam dans votre quotidien.

Commenter sur Facebook