L’élixir d’oubli – Pierre Pevel

Lord Orkan von Deck
 
Résumé : 

En 1909, enquêtant sur le meurtre d’un antiquaire apparemment sans histoire, le mage Louis Denizart Hippolyte Griffont découvre que ce dernier pourrait bien avoir été la victime d’un ambitieux sorcier, Giacomo Nero. Ses investigations le ramènent à l’époque de la Régence jeune mage et gentilhomme libertin, il s’apprêtait alors à combattre une puissante société secrète, l’Éridan, en compagnie d’une nouvelle venue appelée à devenir son amie de cœur et complice, la déjà très mystérieuse et fantasque baronne Isabel de Saint-Gil. Les intrigues de l’Éridan et les menées de Nero seraient-elles liées, malgré le temps passé ? Griffont et Isabel, en s’opposant aux plans du sorcier en 1909, parachèveront une affaire qu’ils croyaient résolue depuis un siècle. Mais ce faisant, ils pourraient bien lever le voile sur un secret d’État susceptible de déclencher une nouvelle guerre, sur Terre comme dans l’Outre-Monde.

 
Avis :

Après un premier roman tout à fait convaincant, Les enchantements d’Ambremer, Pierre Pevel -auteur incontournable de la Fantasy française- poursuit le Cycle d’Ambremer en publiant en 2004 L’elixir d’Oubli. Tout d’abord édité par le Pré au clerc, ce roman ne connaît qu’un faible tirage et ne sera jamais imprimé en format poche. Mais alors qu’on croyait ce cycle enterré, les éditions Bragelonne décident de relancer le cycle en 2015, au plus grand bonheur des lecteurs de Pevel, des amateurs de Fantasy, et des fans de la Belle époque.

Ce second tome nous permet de retrouver Griffont, le gentilhomme mage du cercle Cyan, ainsi qu’Isabel de Saint-Gil, la fantasque et dilletante baronne épicurienne. Cette nouvelle aventure reprend tout d’abord les codes du roman policier.

A lire aussi, l’avis d’Acr0

The following two tabs change content below.

Lord Orkan von Deck

Rédacteur en chef chez French Steampunk
Rôliste passionné de romans, BD, séries tv et de bonnes bouteilles. Je trouve refuge sur ce site web. "Pour l'Empire et pour le spleen."

Derniers articles parLord Orkan von Deck (voir tous)

Commenter sur Facebook

Laisser un commentaire