Matthieu Van Weise
bsps teamDepuis plusieurs semaines, nous interrogeons les vaporistes connus, reconnus, méconnus ou tout simplement inconnus pour en connaître davantage sur leurs inspirations dans leurs créations !
Mycroft De Melk, président de la Breizh Steam Punk Society (BSPS), nous fait l’honneur de nous répondre et nous invite à découvrir leur figure de proue, en la personne de Mary Schneider :

« French Steampunk nous a demandé de présenter une personne célèbre inspirant nos inventions et notre esprit créatif.
Autant le choix du personnage fut simple, autant expliquer le pourquoi de ce choix semble plus ardu. Mais avant de justifier de notre échec futur, nous allons tenter de vous la présenter.
Mary Schneider est née en Australie il y a 84 ans dans une famille de musiciens d’origine allemande, au sein de laquelle elle a appris le ukulele et le yodel.
Pour les non-initiés, le yodel -ou tyrolienne- est ce champ typique des régions alpines, alternant rapidement aigus et graves. Et si vraiment vous ne voyez pas, pensez au cri de Tarzan.
Le répertoire de Mary Schneider s’étend de la musique classique en yodel aux chansons folkloriques européennes en passant par la musique country et le jazz. Elle se produit principalement dans les clubs et les pubs en Australie, ainsi qu’à l’étranger, où elle remplit des stades.
Nous en venons donc au point crucial, le rapport entre Mary Schneider, Australienne reine du yodel et
la Breizh Steam Punk Society, des bretons réalisant des créations improbables à base de cuivre et de laiton.
Mary Schneider a réussi à créer un univers musical unique, digne de servir de bande originale à un Walt Disney réalisé par Stanley Kubrick.
Délire génial capable de vaincre les états dépressifs les plus graves, reléguant Slim Whitman au rang de chanteur classique. Nonobstant ce résultat n’est pas le fruit d’un heureux hasard mais celui d’un travail acharné de plusieurs années, tant sur le plan de l’écriture que sur celui de la prouesse vocale. Alors que certains imaginent que sans le vouloir elle a su créer un effet comique, nous sommes persuadés que son délire est aussi maîtrisé que son chant est acrobatique.Le morceau ci-dessous devenu l’hymne de la Breizh Steam Punk Society. Ce morceau ouvre l’album yodelling the classics. Accompagné par l’orchestre international de Sydney, la reine du Yodel nous entraine sur un rythme effrénné dans une reprise Rossini-Bizet-Offenbach:

Deuxième extrait. Pour ceux qui se posent la question, elle fait bien toutes les voix des nains:

C’est pourquoi il est aussi important pour nous de l’écouter, que ce soit dans l’atelier lorsque l’on cherche l’inspiration ou bien avant une de nos prestations, ceci afin de jamais oublier de sérieusement faire les cons.

In yodel we trust »

Mycroft, pour la BSPS

The following two tabs change content below.

Matthieu Van Weise

Trésorier & rédacteur chez French Steampunk
Passionné de Steampunk depuis des années, chez French Steampunk depuis 2014. Passionné engagé, mais en aucun cas sectaire ou puriste - -

Commenter sur Facebook