Franckyfreak

Résumé :

Monsieur COK est le propriétaire d’une grande usine de fabrication d’obus. Sa passion pour le rendement et son goût du profit le conduisent à remplacer ses employés par des automates très perfectionnés. Résignés les anciens ouvriers assistent impuissants au labeur de leurs remplaçants mécaniques. Mais cela ne va pas sans susciter la colère de l’un d’entre eux…

Monsieur COK est une fable des temps modernes qui nous raconte les agissements d’un monstre à l’apparence grotesque et débonnaire. Ses babillements de nourrisson et son sourire mélancolique contrastent avec la violence de ses actes. Violence d’autant plus terrifiante qu’elle n’émeut presque personne excepté le personnage au foulard rouge qui, lui, nous apparaît comme antipathique, gueulard et violent … C’est de cette tromperie des apparences que s’amuse le récit, de cette manière qu’a l’opinion publique d’admirer parfois les crapules parce que leur réussite nous fait rêver. Toutes ressemblances avec des personnages connus ne seraient pas fortuites du tout !

La production de Monsieur COK a durée un an durant lequel Franck Dion a réalisé les illustrations, les décors et les sculptures nécessaires à la réalisation du film. C’est au studio Train train, à Lille , qu’ont été réalisées les animations du film. Techniquement, Monsieur COK utilise le principe du papier découpé, de la 2d numérique et de la marionnette. Des maquettes, construites en collaboration avec Zoé Goetgheluck, ont également été utilisées pour la réalisation de certains décors. Le compositing et les animations complémentaires ont été effectués à Paris. Monsieur COK est le premier film produit par Papy3D, une jeune maison de production qui regroupe un collectif de réalisateurs/producteurs.

Durée 9min 45s – Réalisation Franck Dion – Musique Pierre Caillet – Année : 2008


Avis :

The following two tabs change content below.

Commenter sur Facebook

Laisser un commentaire