Retropolitain : Embarquez à bord !

Lord Orkan von Deck

Présentation

retropolitain1

Retropolitain est un groupe de musique qui fait son apparition depuis peu. Résolument ancré dans la culture et l’esthétique Rétro-futuriste, il recycle l’imaginaire collectif des années 30 à travers une invitation au voyage qui s’exprime autant par une musique festive et dansante (du genre electro-swing) que par des touches de dark-cabaret sensibles et sincères.

On entend souvent dire que la musique steampunk n’existe pas vraiment. En s’appropriant les codes musicaux du jazz des années 30 et en les remettant au gout du jour avec des chants maitrisés et évocateurs ainsi qu’une mélodie talentueuse et essentiellement instrumentale, Retropolitain s’est lancé le défi de créer un véritable spectacle qui nous invite à voyager dans le temps et oublier pendant quelques chansons la morosité du quotidien.

La couverture du premier album de 6 pistes « Embarquez à bord » créée par l’artiste Nicolas Blin illustre cette idée de voyage avec le train surplombant une ville d’un autre passé.
L’album peut être d’ores et déjà écouté et téléchargé sur toutes les principales plateformes en lignes, mais vous pouvez aussi vous procurer le compact disc en contactant le groupe sur internet ou bien en vous rendant prochainement à un de ses concerts.

L’avis de French Steampunk :

retropolitain2

  1. Le premier titre, « Bleu mécanique », donne très vite le ton : rythme endiablé, chant masculin cadencé et scat féminin rassemblés pour une introduction au CD qui démarre à toute berzingue.

  2. « Embarquez à bord » : Sans aucun doute la chanson phare de cet album. Un swing dansant et enthousiaste grâce au trio batterie-piano-violon , une invitation au

    voyage temporel digne d’une publicité d’un Monsieur Loyal, un chœur de pinups évoquant à l’auditeur les années 40/50.

  3. Dés les premières notes,« Run » oublie tout de suite le côté « bon enfant » des pistes précédentes pour imposer un son très industriel, rude et grave. Telle une course effrénée -ou plutôt la fuite d’une réalité effrayante- la chanson en anglais est ponctuée de quelques envolées aux accents orientaux bien sentis.

  4. « Diamond eyed robot » est une ballade langoureuse et mélancolique à deux voix reposant sur le thème du robot souffrant de ne connaître les émotions. Une complainte touchante et sincère.

  5. « That’s what a good doctor said » soul hip hop – qui nous évoque volontier le rythme lent et décisif des jeux vidéo d’aventure des années 1990 , chant battant qui préfère le rêve à la soi-disant réalité

  6. « Le voyage » est le sixième et dernier titre de l’album. un blues languissant, chanté et parlé. Il s’agit surement de la chanson la plus « classique » de toutes, ponctuée tout de même par un refrain jazzy et dynamique représentant bien le dilemme du voyage : faut-il partir à l’aventure, au risque de tout quitter ? C’est sur cette question que s’achève ce CD décidément trop court, car la réponse des auditeurs sera unanime : Oui, on souhaite que le voyage temporel et musical continue. Ce premier album tout à fait convaincant fait mouche et son univers rétro est aussi cohérent qu’il est hétéroclite. Un délire tout à fait délicieux qu’on saura conseillé à nos lecteurs et qui illustre un parfait exemple de musique rétro-futuriste.

French-Steampunk vous tiendra informé des dates de concert et actualités liés au groupe Retropolitain.


L’Echo Vaporiste a capté, en mai 2015, leur concert à Cergy : en voici les images :

Infos pratiques :
http://www.retropolitain.fr/

The following two tabs change content below.

Lord Orkan von Deck

Rédacteur en chef chez French Steampunk
Rôliste passionné de romans, BD, séries tv et de bonnes bouteilles. Je trouve refuge sur ce site web. "Pour l'Empire et pour le spleen."

Derniers articles parLord Orkan von Deck (voir tous)

Commenter sur Facebook