STEAMPUNK – de Vapeur et d’Acier , de D.GRAFFET et X.MAUMEJEAN

Arthur Morgan

de-vapeur-et-dacier

Résumé :

Au XIXème siècle, l’humanité met sa technique au service de l’exploration et des voyages. Les mégapoles (Londres, Paris, Berlin, Rome, New York) sont animées par des machines qui s’occupent de la vie quotidienne des habitants mais aussi de leurs loisirs :
Les bateaux à voile utilisent la voie des airs, le Titanic rejoint New York sans difficulté majeure et il est accueilli par d’étranges remorqueurs, La bande à Bonnot terrorise Paris à l’aide de fusils très spéciaux, les locomotives à vapeur entrent des gares gigantesques entièrement fabriquées de métal et de cuivre…
Un superbe album, un cadeau pour tous les fans de fantasy, pour tous ceux qui aiment rêver. Les mondes imaginaires et rétro-futuristes de Didier Graffet sont une invitation au voyage fantastique.

L’avis de French Steampunk :

Avec son titre sans équivoque et sa magnifique couverture, difficile de faire plus direct et clair sur le contenu de cet ouvrage. Ici, on parle steampunk !

Ce beau livre regroupe les peintures, les créations numériques et quelques crayonnés d’études de Didier Graffet (illustrateur de référence de l’œuvre de Jules Verne) issus de l’exposition de décembre 2012 à la galerie Maghen (Paris). Ces illustrations célèbrent la ville dans son gigantisme et la nature dans ce qu’elle a de majestueux. Graffet cerne en quelques coups de crayons (voir les croquis) l’esprit du steampunk, tout en apportant sa vision personnelle, un peu sombre, fouillis mais à couper le souffle. Les textes sont signés Xavier Mauméjean.
Et Xavier Mauméjean est un peu comme un bon vin. Son style prend toute son ampleur quand on lui laisse la possibilité de respirer (et il aime changer régulièrement de style de prose comme l’on change le breuvage de carafe). Les textes illustrant les créations de Graffet sont à mon goût un peu courts pour qu’ils aient autant de saveur que ses romans. Mais il écrit avec brio ses courts paragraphes, distillant références littéraires et historiques au fil des pages. Ce foisonnement fait de Steampunk, de vapeur et d’acier une vraie friandise intellectuelle. A tel point que l’on se plait à tenter de discerner entre les lignes les ponts entre réalité et fiction. Tout ceci donne une autre dimension aux œuvres de Graffet. Au final, le lecteur ne sait plus qui du graphisme, qui du texte illustre l’autre.
Les plus geeks y verront peut être des références à Star Wars dans la représentation du Colisée ou au film Van Helsing dans l’illustration liée à Frankenstein. Pour ma part, j’y ai un peu retrouvé l’ambiance de la BD Le Réseau Bombyce et des lectures verniennes de mon enfance.

graffet maumejean1

Cet ouvrage est un magnifique coffee table book que l’on picore pour ne pas trop en lire et en garder pour plus tard. C’est un livre que l’on laissera négligemment trainer sur la table du salon pour que les visiteurs d’un soir s’émerveillent et découvrent ces deux artistes majeurs de l’imaginaire français (et au passage le steampunk).

Autant ne pas tourner autour du pot, cet ouvrage DOIT être dans votre bibliothèque sous peu sinon au pied de votre sapin !Pas encore convaincu? L’éditeur vous propose de feuilleter l’ouvrage en ligne.

The following two tabs change content below.

Arthur Morgan

Auteur chez Editions Actusf
Ancien rédacteur en chef de FSP Co-auteur du guide steampunk (éditions ActuSF) et de Mémoires de la France Steampunk (éditions Mnémos)

Derniers articles parArthur Morgan (voir tous)

Commenter sur Facebook