En 1974, Jacques Tardi faisait déjà du steampunk !

Jacques Tardi, auteur français de BD mondialement connu pour des oeuvres telles que « Les Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec » ou encore « Le cri du peuple » a commencé sa carrière en 1969. Le steampunk n’était pas encore né (le terme est né dans le magazine Locus en avril 1987, cf Tout le steampunk) que Tardi réalisait une jolie prestation graphique pour le troisième numéro du magazine Métal Hurlant en 1974. Vous voyez : quand on vous dit que le steampunk n’a rien de nouveau !

SteamNoir, Vol.1 : Le Cœur de Cuivre

Des agents de l’Alliance Leonard (Leonardsbund) enquêtent sur un cas mystérieux dans la ville de Schierling : une jeune fille, qui avait été emmurée vivante dans une cheminée des années auparavant, a été kidnappée par une âme perdue de Vineta. L’enquête entraine le Bizarromant Heinrich Lerchenwald et ses collègues, Hirschmann l’homme machine et Madame D., la profileuse, sur la trace d’un guérisseur miracle suspect, spécialisé dans les organes artificiels.

La Brigade Chimérique, le jeu de rôle par Sans-détour

ls sont nés sur les champs de bataille de 14-18, dans le souffle des gaz et des armes à rayons X. Ils ont pris le contrôle des grandes capitales européennes. Par-delà le bien et le mal. Les feuilletonistes ont fait d’eux des icônes. Les scientifiques sont fascinés par leurs pouvoirs. Pourtant, au centre du vieux continent, une menace se profile, qui risque d’effacer jusqu’au souvenir de leur existence…

Leviathan T3 Goliath – Scott Westerfeld

lek et Deryn sont de retour sur le Léviathan : l’ultime étape de leur tour du monde, qui mettra fin à la guerre, approche. Mais le vaisseau doit faire un détour imprévu pour accueillir un étrange visiteur… Tesla, un inventeur russe qui a créé une machine terriblement destructrice. Quant à l’amour, tout serait plus simple si Alek savait que Deryn est une fille… et s’ils n’étaient pas officiellement dans des camps adverses…