Un Noel 2015 Steampunk

Noël approche à grand pas, et, comme tous les ans, son lot d’incertitude quant au cadeau adéquat. Pas de panique !Que vous soyez vaporiste, que vous souhaitiez faire plaisir à un vaporiste, où tout simplement découvrir le Steampunk, voici une petite liste qui vous permettra de faire votre choix.

Concours – Gagnez un exemplaire du « Passé à vapeur », anthologie steampunk d’ArchéoSF

Nous vous annoncions récemment la publication d’une nouvelle anthologie chez nos amis d’ArchéoSF. Cette anthologie préfacée par notre -faut-il encore le présenter ?- iconoclaste professeur Étienne Barillier vous invite à découvrir ou redécouvrir des textes d’anticipations de la fin du XIXème siècle. Du steampunk ? Pas vraiment ! Plutôt une redécouverte du futur tel qu’on se l’imaginait dans le passé.

Du nouveau chez ArchéoSF !

Et pas des moindres !En effet, « Le Passé à vapeur » nous propose de replonger dans des textes d’anticipation et de science fiction de la fin du XIXeme et le début de XXeme,  d’auteurs connus, reconnus, méconnus ou même inconnus pour certains lecteurs !

Un hors-série d’Historia spécial Assassin’s Creed consacré au Londres Victorien

La sortie d’Assassin’s Creed Syndicate le 23 octobre 2015 a suscité beaucoup d’intérêt et fait couler beaucoup d’encre sur le net. C’est aussi le cas dans les magazines. Bien que la guerre secrète entre les assassins et les templiers ne soient pas le sujet du nouveau hors série du magazine Historia, les illustrations et concept-arts d’Ubisoft créés pour habiller l’univers de ce jeu ont été mises au profit d’un numéro spécialement consacré à la ville de Londres pendant la période victorienne.

Smog of Germania – Marianne Stern

Germania, début des années 1900, capitale du Reich.À sa tête, le Kaiser Wilhem, qui se préoccupe davantage de transformer sa cité en quelque  chose de grandiose plutôt que de se pencher sur la guerre grondant le long de la frontière française – et pour cause : on dit qu’il n’a plus tous ses esprits. Un smog noir a envahi les rues suite à une industrialisation massive, au sein duquel les assassins sont à l’oeuvre.