La cartographie émotionnelle du Londres Victorien

Matthieu Van Weise

C’est le site ActuaLitté qui nous en parle : un laboratoire de recherche à Stanford a mis en place un algorithme permettant de rapprocher littérature, émotion, et géographie. Le projet semble plutôt fou de prime abord, mais il est finalement très simple : en reliant des extrait de la littérature à des lieux auxquels ils font références, on peut dessiner les lignes générales d’une sorte d’émotion collective qui serait propre à chaque lieu. En bref, on part du principe que l’écrivain n’est pas vraiment acteur d’un sentiment lorsqu’il observe un lieu, mais au contraire que c’est le lieu qui lui impose de dessiner l’émotion qui lui est propre.

La première tentative de ce genre a été réalisée sur une carte interactive du Londres Victorien. A chaque lieu, chaque quartier de Londres, le lecteur peut découvrir un extrait de littérature d’époque faisant référence à ce lieu et constater l’émotion qui lui est directement attribué.

The following two tabs change content below.
Passionné de Steampunk depuis des années, chez French Steampunk depuis 2014. Passionné engagé, mais en aucun cas sectaire ou puriste

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.