Yann Pendaries : Poétographe

Lady Cataclysm

Yann Pendariès  : Poétographe …

Artiste photographe , Yann est de ceux qui vous mettent de la poésie dans les yeux … Auteur d’une série originale de photos dans lesquelles il se met en scène , faisant revivre les tout petits métiers d’autrefois à sa manière , tel un Monsieur Loyal de la photographie …un adorable livre vient d’ailleurs de voir le jour …
Avec la générosité et la gentillesse qui le caractérise, Yann a accepté de se «  livrer  » à French Steampunk ….

FSP  : Bonjour, Yann , pourrais-tu te présenter en quelques lignes à nos lecteurs   ?? (origines , parcours…)
Je suis né en 1975 à Orléans, durant mon adolescence je réalise mes premiers clichés en noir et blanc.
En 2002 je décide de m’installer à Paris où je vais faire plusieurs rencontres artistiques déterminantes à ma future carrière de photographe.
En 2005 je suis diplômé avec félicitations du jury de l’école Icart Photo à Paris. Suite à ma formation, je travaille à Paris pour de nombreuses entreprises et agences de communication, réalisant ainsi des reportages, des photos de joaillerie, vins & champagnes, des campagnes publicitaires, et de la photographie corporate.
Après plus de 10 ans de vie parisienne, je décide de quitter Paris pour venir m’installer dans un petit village de Bourgogne, près de Nevers. Aujourd’hui , je ne travaille plus comme photographe corporate, mais comme artiste où je crée des univers imaginaires et insolites.


FSP  : Comment en es-tu arrivé à choisir la voie Artistique  ? Ce n’est pas la voie la plus facile pourtant …
À mon arrivée à Paris j’ai rencontré et fréquenté tout un monde artistique (danseurs, musicien, artiste de rue,….)
Pendant 2 ans j’ai fréquenté intensément ce milieu ou j’ai pu sans difficulté poser mon appareil photo (un RevueFlex acheté en brocante) et faire quelques petites expositions, mais sans jamais vraiment me lancer (peut-être par timidité et pudeur)
Puis après ma formation j’ai très vite travaillé pour des entreprises corporate, mais avec toujours en arrière plan un travail personnel et donc artistique, mais sans jamais vraiment l’approfondir, car durant mon temps libre (très peu) je voulais plutôt laisser mon appareil photo dans son fourre- tout et faire autre chose.
En 2012 durant des vacances , j’ai voulu créer une série plus personnelle et le premier tout petit métier est né.
Il faut bien l’avouer le travail artistique et beaucoup moins rémunérateur que le travail corporate, donc évidemment c’est beaucoup plus difficile de vivre de son art, mais aujourd’hui je ne travaille plus pour les entreprises et je consacre tout mon temps au côté artistique, et ça fonctionne !

Je dois dire quelle gratitude cela apporte quand je reçois les commentaires des personnes qui achète mes œuvres, c’est un vrai plaisir, car j’apporte une magie et un bonheur chez eux, donc j’allie plaisir et rémunération, moins qu’avec le corporate, mais assez pour vivre bien.

FSP  : Quelles sont tes sources d’inspirations  ? tes artistes préférés  ? …. Une Muse peut-être   ?
Je suis fan de Doisneau, j’aime la manière dont il arrivait à prendre les ouvriers en photo, il a réussi à immortaliser des années 40 à 80 des univers parfois méprisés en véritable oeuvre historique et artistique. (Je suis fier de vous révéler que c’est sa fille qui m’a remis mon diplôme de photographie en 2005), dans le même genre je vous conseille de regarder les photographies de Willy Ronis, André Kertész, Sabine Weiss, Édouard Boubat ou encore Raymond Depardon que j’aime énormément aussi, car tous on marqué la photographie humaniste à laquelle je suis fortement attaché.
J’ai fait quelques photos dans cette veine-là, j’essaye de créer cet univers des années 50 et d’avoir une nostalgie d’une vie belle et poétique.
et bien entendu vous aurez compris aussi l’inspiration que j’ai eu pour les Tout petits métiers.



FSP  : oui , tu as raison , revenons à nos moutons …. Pourquoi «  les Tout Petits métiers  »  ??
Autrement dit  : «  mais Comment diable t’es venu cette idée  ?  »
Je connais bien cette question, car elle revient à chaque fois que je rencontre quelqu’un lors des expositions ou dans les salons.
Lors de vacances comme je l’expliquais plus tôt , je voulais réaliser une nouvelle série personnelle, mais une série que j’aurais pu faire chez moi sans forcément me déplacer à travers Paris ou à n’importe quelle époque de l’année.
J’avais un vieux domino en os que j’avais trouvé peu de temps avant en brocante et qui traînait sur ma table basse …
En le voyant et comme je photographiais en macrographie beaucoup de petits objets ,  je suis demandé ce que je pourrais faire avec ce domino, et là je me suis dit  : «  et si je me transformais en petit personnage qui mettrait les points noirs sur les dominos ? Le poseur de points est né !
J’ai pris le domino en photo, je me suis habillé en costume de mariage (car ce que vous voyez c’est moi même dans mon vrai costume de mariage) et la magie a opéré.
Je l’ai montré à mon épouse , qui a trouvé l’idée géniale et originale et voilà !!!  Les Tout petits métiers venaient de prendre leur envol.


Le poseur de point s’est transformé en Réparateur de dominos (http://www.yannphotographe.fr/#!le-reparateur-de-dominos/ckzw)

FSP  : Mais ensuite  !!! comment est ce que tu travailles pour réaliser une photo ? parce que nous sommes d’accord pour dire que ça n’a pas l’air simple parfois hein  ? (ça doit être épuisant d’exercer tous ces métiers  !!!! ) Quel est en gros , le processus créatif , réflexion , tu dessines tes idées  ? tu as un carnet magique  ? l’idée est elle très précise dès le début   ?
L’idée vient de plusieurs inspirations, souvent c’est  en flânant dans les brocantes et en débusquant des objets insolites que l’idée me vient.
Mais  les idées viennent aussi de clients fans qui m’écrivent en me proposant des idées, ou encore des commandes personnelles.
Je n’ai pas de carnet, je ne fais jamais de croquis à l’avance, l’idée est souvent précise dès le départ et généralement je m’y tiens.

FSP  : Comment en es-tu arrivé à collaborer avec des auteurs  ?? tu étais en panne d’inspiration  ? plus sérieusement  : est-ce par envie de partager le succès  ?? par un heureux hasard de la vie  ?? raconte  !!!
Je pense que tu veux parler du livre des Tout petits métiers, en fait j’ai rencontré ces deux auteurs (Arno Cayotte et Mélanie Lemogne) lors d’un salon  de créateurs parisien. Nous avons tout de suite accroché, car ils avaient en projet d’écrire des poèmes sur les métiers retrouvés qu’ils avaient imaginés (des métiers imaginaires, comme le papoteur de banc public), c’est donc en croisant nos deux univers que la magie a opéré.
Je voulais moi même réaliser un livre avec mes œuvres et eux cherchaient  un artiste pour illustrer leurs poèmes, la liaison était faite !
Le projet a mis un an à être réalisé et depuis sa sortie en juillet 2015 nous sommes à plus de 300 exemplaires vendus ce qui est un vrai succès à notre échelle.

 FSP  :Comment vis-tu ce succès  ?? les expos , la promo , et tout et tout ….n’est-ce pas trop chronophage  ?
Pas du tout, depuis deux ans (car il faut un peu de temps pour se faire connaître), j’ai en moyenne 2 à 3 expositions par an . La promo est bien entendu une grosse partie du temps passé, mais je dois avouer et j’en suis fièr que le succès des tout petits métiers se transmet de bouche à oreille et c’est à ce moment-là que l’on s’aperçoit du succès et de l’amour que les personnes ont pour mes œuvres.

FSP  :Comment vis-tu ce succès  ?? les expos , la promo , et tout et tout ….n’est-ce pas trop chronophage  ?
Pas du tout, depuis deux ans (car il faut un peu de temps pour se faire connaître), j’ai en moyenne 2 à 3 expositions par an . La promo est bien entendu une grosse partie du temps passé, mais je dois avouer  ,et j’en suis fièr que le succès des tout petits métiers se transmet de bouche à oreille et c’est à ce moment-là que l’on s’aperçoit du succès et de l’amour que les personnes ont pour mes œuvres.

FSP  : Tu as choisi de quitter la capitale …besoin d’air  ? la Vie parisienne ne t’inspirait plus  ?
Nous sommes partis de Paris en fait dans un premier temps pour venir s’installer à côté du grand-père de Marie mon épouse, qui vit seul , et par chance il y avait une jolie maison juste en face de chez lui ce qui  a facilité notre installation.
Mais nous attendions aussi à l’époque (en mai 2014) une petite fille, et c’est vrai que la perspective qu’ elle grandisse dans un appartement un peu petit , sans jardin, ni vraiment d’espace , nous a convaincu de partir.
Je suis un amoureux de Paris, mais c’est vrai que la vie parisienne et parfois difficile, maintenant nous avons un vrai plaisir à partir en week-end et redécouvrir cette ville en visiteurs.

FSP  : Allez , une petite dernière pour la route ; une question «  teaser  » …. Une idée pour le prochain thème que tu vas explorer  ? ou bien as-tu encore plein d’autres petits métiers dans la tête  ?
Je n’ai pas de nouveaux thèmes qui vont venir, les Tout petits métiers sont pour moi pour l’instant au centre de mes occupations .
Et cette question tombe vraiment bien, car j’ai eu la semaine dernière une commande personnalisée, c’est-à-dire qu’une cliente a voulu un petit métier de sa propre idée avec des indications précises et l’image qu’elle veut renvoyer à travers mon univers.
Ce petit métier-là sera le marchand de sable, celui qui avant de vous endormir vous livre du sable de couleur pour faire de jolis rêves …
Je pense que vous pourrez le découvrir dans quelques semaines.
J’ai aussi en tête le saleur de mer ou encore l’enrouleur de réglisse, mais ils sont pour l’instant en projet, je n’ai pas encore commencé à travailler dessus, mais au cours de l’année vous les découvrirez …
C’est  très long entre l’idée et la réalisation des projets, car entre le travail photographique et infographique, (je dois allier les deux )  pour avoir un résultat impeccable je dois souvent revenir soit sur la photo en elle-même soit sur la retouche.

FSP : Merci beaucoup Yann ! Nous saurons nous montrer patients !

Voici , chers lecteurs , quelques liens pour poursuivre la découverte , et pour en savoir plus !

Où se procurer ses œuvres et Le Livre  ! 
http://www.editions-unicite.fr/auteurs/PENDARIES-Yann-LEMOGNE-Melanie-CAYOTTE-Arno/les-tout-petits-metiers/
https://www.photographie-art.com/fr/

Autres Œuvres majeures :


– « My tree, my roots » , Série dans laquelle il magnifie les arbres solitaires
http://www.yannphotographe.fr/#!my-tree-my-roots/c14ct

-« Le tour d’Europe en montgolfière en 80 jours »,  Voyage imaginaire à travers les villes d’Europe …(notez la référence vernienne chère à notre site  !!)
http://www.yannphotographe.fr/#!80-jours-en-ballons/cl3y


Paris …

ACTUALITE : 
http://www.yannphotographe.fr/#!revue-de-presse-et-expos/c105r

The following two tabs change content below.

Lady Cataclysm

Nostalgique d'un esthétisme qui n'est plus , J'aime m'entourer de vieilles choses, sentir les effluves des vieilles boites , faire renaître les choses oubliées , le chic désuet des bibis ,les réveils cabossés , les montres de goussets , tout ce qui rappelle que les choses ont une âme et qu'il n'appartient qu'à nous de les ressusciter ....

Commenter sur Facebook