« Apaches » : la violence poétique en demi-teinte du Paris des années 1900

Romain Quirot, réalisateur de « Le Dernier Voyage », nous emmène cette fois-ci dans le Paris du début du XXe siècle avec son nouveau film « Apaches ». Exit la science-fiction, place au film de gangsters qui plonge le spectateur dans l’univers ultra-violent des gangs d’Apaches, ces bandes de voyous qui terrorisaient la ville.

Le film suit Billie, une jeune femme qui intègre un gang pour venger son frère assassiné. Mais plus elle se rapproche de l’homme qu’elle souhaite éliminer, plus elle se sent attirée par lui. Romain Quirot joue habilement avec les codes du revenge movie et du survival pour proposer un dilemme entre vengeance et quête de bonheur familial.

gang des apaches

Le personnage de Billie, incarné par la talentueuse Alice Isaaz, est animé par un esprit fort et indépendant qui refuse de se laisser assigner une place. Elle est fascinée par l’existence insouciante des gangs d’Apaches, mais elle se donne pour mission de tuer ceux dont elle est devenue proche, notamment Jésus, le chef du gang. Ce dilemme entre vengeance et bonheur familial est au cœur du film.

Romain Quirot s’inspire des gangs d’Apaches qui ont réellement existé à Paris pour nous plonger dans un univers coloré et pop français qui témoigne de l’euphorie qui régnait à l’époque. Mais si le réalisateur parvient à recréer une ambiance d’époque, le scénario reste toutefois téléphoné et cède souvent à la facilité pour embarquer le spectateur.

En outre, le choix d’une bande sonore majoritairement anglophone peut surprendre, voire décevoir, les spectateurs en quête d’une musique alternative française ou plus « parisienne ». Si l’esthétique du film est indéniablement réussie, le tout manque parfois de subtilité et d’originalité.

Malgré ses qualités, « Apaches » reste donc un film en demi-teinte qui, s’il parvient à retranscrire la violence poétique de l’époque, manque de profondeur et d’audace pour réellement marquer les esprits.

Affiche film apache

De Romain Quirot
Par Romain Quirot
Avec Alice Isaaz, Niels Schneider, Rod Paradot.

A propos de Franckyfreak 60 Articles
Président et co-fondateur de l'association French Steampunk